Sondage et veille internet - Savoir pour décider
Sondage et veille internet  -  Savoir pour décider

Enjeux de la veille économique et du numérique

Extrait d'un document de la mission interministérielle à l'intelligence économique :

 

L’environnement international du 21ème siècle
 

La mondialisation a conduit les acteurs économiques publics et privés à repenser leurs stratégies. Le développement des échanges internationaux et de l’économie numérique a ouvert de nouveaux marchés et offert de nouvelles armes aux acteurs publics et privés. Certaines ne sont pas nouvelles mais prennent une nouvelle dimension, comme l’utilisation du droit, arme défensive et offensive, mais aussi objet et vecteur d’influence [...] 

La « coopétition » devient une obligation pour rester compétitif et saisir les opportunités. Les rôles respectifs des États et des acteurs privés se brouillent, tous sont soumis aux mêmes logiques de concurrence et participent à la formation des règles du jeu. Le terme de « partie prenante » apparaît, désignant toutes les entités qui peuvent désormais prétendre jouer un rôle dans des problématiques de gouvernance, par exemple les ONG en matière d’éthique auprès des entreprises.

 

L’information et la donnée deviennent stratégiques

L’information, aujourd’hui omniprésente, est devenue une matière première à collecter et raffiner, source de toutes les innovations et de toutes les stratégies. Les activités économiques reposent de plus en plus sur la communication virtuelle et les multiples réseaux intégrés. L’offre de produits et de services s’en trouve profondément modifiée et de nouveaux modèles économiques émergent régulièrement.

La logique de marché, qui préside à la mondialisation actuelle, s’accompagne d’une exigence affichée de transparence qui mène à une ouverture et un partage généralisés des données publiques et même parfois des données privées d’intérêt général.

 

Le traitement en masse de données (big data) produites par les organisations, les individus, voire aujourd’hui les objets, renforce le pouvoir des acteurs qui le maîtrisent.

Ces données ont cependant un coût, monétaire ou non. En tant que source d’innovation et plus généralement de richesse, elles font l’objet de convoitises du niveau de la valeur qu’elles génèrent. C’est la raison pour laquelle de nombreux États protègent les données relatives aux individus, celles stratégiques propres aux entreprises (secrets d’affaires) et à eux-mêmes. L’ensemble des acteurs apprend à définir, maîtriser et diffuser l’information dont il dispose, dans une logique à la fois de sécurité, d’image et d’influence.

 

Numérique et cyberespace

 

Ce que l’on appelle le numérique peut se définir comme l’union des techniques, des usages et des cultures des télécommunications, de l’informatique et de l’audiovisuel, dans de mêmes produits et services. Il est en lui-même une composante de la mondialisation et renforce l’interdépendance des acteurs. Certains parlent d’«Iconomie», société dont l’économie, les institutions et les modes de vie s’appuient sur les synergies de la microélectronique, du logiciel et de l’internet [...] 

 

Le numérique recouvre à la fois une nouvelle filière en croissance, une culture et un mode de gestion irriguant tous les secteurs de l’économie. En matière d’intelligence économique, le numérique facilite la veille (recueil et traitement de l’information), l’influence et la sensibilisation; il est aussi un facteur de vulnérabilité et de déstabilisation accrues pour les entreprises et leur patrimoine informationnel.

 

 

LE CONTEXTE INTERNATIONAL

 

Un nouvel espace d’affrontement et d’influence apparaît, le « cyberespace », qui, à l’instar de l’espace physique, demande des règles du jeu et dans lequel les États, les entreprises, les acteurs privés et toutes les « parties prenantes » déploient de nouvelles cyber-stratégies (art de vaincre dans cet espace virtuel). Les multinationales de l’internet, qui maîtrisent l’accès mondial aux données de toutes sortes, défient la puissance des États et placent les industries et les services en dépendances stratégiques.

 

Le numérique est aussi à l’origine d’une révolution des usages et de notre rapport au monde et à autrui. Il fait émerger de nombreux défis (juridiques, sociétaux, culturels...)

 

 

L’impact du numérique :

 

  • Enjeux de souveraineté numérique : gouvernance de l’Internet et de ses institutions.
  • Poids des grands du numérique (« GAFA », etc.) en ce 21ème siècle
  • Réseaux sociaux et changement des pratiques sociales.
  • Filière économique en construction.
  • Interconnexion croissante entre le monde du vivant et les industries.
  • Irrigation de tous les secteurs de l’économie.
  • Facilitation de la veille, du recueil, du traitement et de l’analyse de l’information.
  • Nouveaux modes de gouvernance et contrôle (défis juridiques, sociétaux, culturels...).
  • Rôle des États et de la France dans ces champs.

 

 

Source : mission interministérielle à l'intelligence économique.

 

Visitez le site de la mission pour la version complète : 

 
 

 

Consultez-nous pour la collecte, le traitement et l'analyse des informations sur votre marché, vos concurrents, le numérique, les réseaux sociaux, le web invisible, etc.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Copyright © Octobre 2016 Infostats Tous droits réservés. Sondage Veille >Contact

Appel

Email