Sondage et veille internet - Savoir pour décider
Sondage et veille internet  -  Savoir pour décider

Voir ce que les autres ne voient pas...

Un accès ouvert à tous

Infostats surveille pour vous les pages web et les réseaux sociaux accessibles à tous. 

 

 

Des espaces inacessibles

Infostats surveille pour vous les données et informations à accès limité, quelque soit le pays.

 

Certains moteurs de recherches ne voient que 10 % du web. Infostats contourne cet obstacle en utilisant un méta-moteur puissant - en plus de sa plateforme - qui vous permettra d'accéder à des informations qui pourraient vous être très utiles.  

Le Web, c'est comme un iceberg, il y a

une partie visible et une partie invisible.

 

Accédez à des informations sensibles qui pourraient être précieuses et profitez de ce que vous pouvez voir sous la surface. Ne manquez rien sur vos concurrents et sur votre marché. Infostats réalise ce travail.

 

Avec Infostats voyez ce que d'autres ne voient pas ou voient trop tard !

 

Notre plateforme technologique permet notamment de :

  • Surveiller des sites nécessitant une authentification 
  • Surveiller un forum de discussion, ou un réseau social

 

En revanche, nous ne précisons pas comment nous effectuons ces recherches. Ce qui compte, c'est que nous effectuons ce travail de spécialiste pour vous et que nous soyons en mesure de vous fournir des informations et données pertinentes et utiles.

 

Contactez-nous pour obtenir une proposition commerciale de mission de veille.

 

En savoir plus :

 

Le web profond et le web opaque sont accessibles en ligne par les internautes, mais les deux ne sont pas indexés par les moteurs

 

Les algorithmes des moteurs de recherche étant semblables, les zones indexées se recoupent en partie d'un moteur de recherche à l'autre. Les ressources matérielles des robots d'indexation ne sont pas, malgré des moyens matériels importants, à même de suivre les très nombreux liens théoriquement visibles par eux.

 

Une équipe de chercheurs allemands a étudié le comportement des robots d'indexation face à des sites contenant énormément de pages. Ils ont créé un site web très profond où il faut au minimum 31 clics pour arriver à certaines pages. Ils ont laissé ce site en ligne, sans le modifier, pendant une année. Les résultats montrent que le nombre de pages indexées pour ce site, dans le meilleur des cas, ne dépasse pas 0,005 %.

 

Afin de résoudre ce problème de volumétrie de pages à indexer pour un site donné, le moteur Google a introduit en 2005 le protocole sitemap. Il permet, grâce à la mise à disposition du robot d'un fichier sitemap, de gagner en efficacité pour l'indexation.

 

Ce fichier est mis à la racine du site par le webmaster ou le développeur.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Copyright © Octobre 2016 Infostats Tous droits réservés. Sondage Veille >Contact

Appel

Email